Je finis l'école et après ?

Il n’y a pas si longtemps, tu rentrais en secondaire et te voilà déjà en rhéto! D’ici la fin de l’année scolaire, tu auras un choix à faire : commencer à travailler ou entreprendre de nouvelles études ? Suivre une 7e année? T'inscrire en haute école ou à l’université ?

Pour faire le bon choix, il est important de faire un travail sur toi-même et te documenter sur les différentes possibilités d'études proposées en Fédération Wallonie-Bruxelles. 

Je veux commencer à travailler

Lorsque tu arrives à la fin de ta 6e ou 7e année secondaire et que tu souhaites commencer à travailler, il est nécessaire de t’inscrire comme demandeur d’emploi au FOREM (si tu habites en Wallonie) ou chez ACTIRIS (si tu habites à Bruxelles).

Quand s’inscrire ?

L’inscription doit se faire le plus vite possible dès la fin des études et dès que tu es prêt pour ton premier emploi.

Je veux continuer à étudier et financer mes études supérieures

La Direction des Allocations et Prêts d'Études permet aux élèves/étudiant-e-s de bénéficier d'une aide financière (allocation) dans le cadre de leurs études.

Près de 150.000 demandes sont réceptionnées chaque année. Celles-ci sont soumises à l'examen de plusieurs critères (dont l’aspect pédagogique, âge, situation financière, nationalité) qui détermineront le montant de l'allocation qui sera attribué.

Pour plus d'informations, consultez leur site internet.

Focus langues et mobilité

Apprentissage des langues

Pour travailler en Belgique ou à l’étranger, la maitrise des langues constitue un véritable atout sur ton CV et contribue au développement de ta carrière professionnelle.

    Il existe de nombreuses applications, plateformes et sites internet te permettant de développer GRATUITEMENT tes connaissances en langues comme :

    • Wallangues : une initiative du Gouvernement Wallon permettant à tous les Wallons et Wallonnes de suivre des cours en  Allemand, Anglais, Français et Néerlandais.
    • Brulingua : un projet d'Actiris qui a pour objectif d'offrir une formation en langues via Internet à tous les chercheurs d'emploi bruxellois inscrits chez d'Actiris.

    Enseignement à distance

    Le site de l’Enseignement à Distance (EAD), intitulé E-learning propose des modules de cours en ligne interactifs pour se préparer aux épreuves certificatives de niveaux primaire et secondaire (CEB, CE1D, CE2D, CESS,…). Ces cours sont utiles pour se préparer à une présentation à un jury ou dans le cadre d’un soutien scolaire.

    Modalités

    Tu peux t’inscrire à tout moment de l’année et choisir le projet de formation qui t’intéresse dans le catalogue en ligne disponible sur  www.elearning.cfwb.be. Tu accèderas à tes modules de cours à tout moment et en tout lieu via une plateforme de formation en ligne. Les modules contiennent des contenus interactifs variés (textes, images, bandes sonores, vidéos…), des exercices autocorrigés, des devoirs et des outils collaboratifs (chat, forums d’entraide…). Le rythme d’apprentissage est flexible.

    E-learning ne délivre pas de diplôme mais, sur demande, une attestation de suivi de cours à la fin de la formation peut être fournie.

    Le coût lié à l’inscription s’élève à 25 € par an. Ce droit d’inscription permet d’accéder à la plateforme d’enseignement d’E-learning, aux échanges entre apprenants et de bénéficier d’un tutorat individualisé assuré par un enseignant ayant les titres requis. Sous certaines conditions, des dispenses du droit d’inscription sont possibles.

    Pour en savoir plus sur l’enseignement à distance, rends-toi sur le site de l’EAD.

    Mobile ou pas mobile?

    Tu acceptes un emploi à 50 km de ton domicile ?

    On sait que la formation, l’expérience ou encore les qualités personnelles ne sont pas toujours suffisantes. Aujourd’hui, les employeurs attendent des demandeurs d’emploi d’être mobiles « géographiquement » lorsqu’ils cherchent un poste.

    Si tu te sens prêt-e à bouger et à explorer d’autres régions que la tienne, tu dois mettre cette information en évidence dans tes candidatures (au travers de ton CV et/ou de ta lettre de motivation) car cet esprit d’ouverture et ce « savoir-être » seront positivement perçus par les recruteurs.  

    Conseils : Tu n’as pas de voiture et tu ne veux pas prendre 1 train, 1 bus et 2 trams pour aller jusqu’à ton boulot ? Le covoiturage et le carsharing (système de locations de voiture à l’heure, à la journée ou pour une semaine) peuvent t’aider dans tes déplacements/être une solution.


    Tu es prêt-e à travailler chez toi, dans le train ou en avion ?

    Dans certaines fonctions, le télétravail te permet de travailler en dehors des locaux de ton organisation. Tes tâches sont similaires à celles que tu réalises habituellement sur ton lieu de travail. Facilitée par les technologies de l’information, cette forme de travail « hors entreprise » te permet de mieux gérer ton temps, d’éviter les déplacements domicile-travail et même parfois de trouver un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

    Conseils : Tu ne sais pas comment occuper ton temps en attendant d’arriver à ton arrêt ou quand tu voyages en avion? Voici 5 activités que tu peux réaliser à l’aide de ton smartphone, ta tablette ou ton ordinateur portable :

    • réserver une salle pour ta prochaine réunion
    • rédiger un document ou lire les derniers documents de travail que tu as reçu
    • gérer à distance les horaires de ton équipe ou la production de ton atelier
    • répondre aux derniers emails professionnels
    • t’informer sur les dernières nouveautés/innovations liées à ton métier

    Tu penses changer d’emploi plusieurs fois dans ta carrière ?

    Constamment motivé-e par de nouveaux défis ? La mobilité n’implique pas nécessairement un besoin de changer d’entreprise chaque année. En effet, elle peut être interne. De plus en plus de travailleurs expérimentent une évolution de carrière dite « horizontale » ou « transversale ». Il s’agit d’un changement de service au sein d’une même organisation.

    De plus, il existe la mobilité sectorielle. En effet, tu n’es pas obligé de limiter ta carrière au sein d’un même secteur d’activité. Ton expérience dans différents métiers t’aidera à développer tes connaissances et te rendrapolyvalent-e ; caractéristique souvent appréciée par les chefs d’entreprises. Il faudra cependant rester cohérent-e avec ton projet professionnel.



    Tu souhaites passer les frontières et travailler à l’étranger ?

    A l’heure actuelle, la plupart des frontières économiques et administratives n’existent plus en Europe. Cette ouverture permet d’offrir aux demandeurs d’emploi de nouvelles opportunités de carrière internationale.

    Les Belges sont plutôt casaniers. Pourtant, les travailleurs avec une expérience internationale sont très prisés, en particulier dans les nouveaux marchés comme l’Asie du Sud, l’Asie du Sud Est et l’Amérique du Sud.

    Cela donne aussi une plus-value... Une expérience à l’étranger te fera gagner une ouverture d’esprit, de la confiance en soi, de la flexibilité, de l’autonomie, de l’indépendance et surtout un développement de tes connaissances linguistiques... Et oui, l’Anglais est quasiment pratiqué dans tous les pays !

    Enfin, un bagage international est une valeur appréciée par les PME qui ont parfois peu d’expérience dans l’international.

    Conseils : Connais-tu l’Europass ? Il s’agit d’un projet de la Commission Européenne destiné à faciliter le travail au sein de l’Union Européenne. Des métiers identiques ont souvent d’autres noms en fonction du pays où ils sont exercés. Avec le CV Europass, ton expérience professionnelle sera correctement exprimée dans la langue du pays où tu souhaites travailler.

    Vers le haut